Rechercher
  • L'École Florale

La fine fleur de la botanique : le Nénuphar

Mis à jour : avr. 28

Son environnement

Le nénuphar, de la famille des Nymphéacées, est une plante aquatique que l’on retrouve dans les étangs, en eau stagnante. Cette plante particulière est immergée dans l’eau mais ses feuilles vertes en forme de coeur et ses fleurs sont flottantes. C’est d’ailleurs grâce au feuillage qu’on peut le distinguer du lotus. La floraison se fait entre juin et septembre. Très esthétique, elle apporte de la couleur et inspire par sa beauté et son charme. Dans son atelier de Giverny, le peintre impressionniste Claude Monet lui dédiera une grande partie de son oeuvre au travers de nombreuses peintures sur toiles géantes.

Le Nénuphar (Nymphaea)

Les nénuphars ne sont pas seulement décoratifs. En plus de contribuer à l’équilibre biologique de l’étang, les feuilles flottantes de la plante protègent l’eau des rayons du soleil et luttent contre la prolifération des algues dans les bassins. La plante absorbe également les nutriments potentiels des algues et contribue à maintenir une eau propre et clair. Les poissons en font leurs abris en cas de danger. Petit plus en période estivale, le nénuphar préserve la fraicheur de l’eau en apportant de l’ombre !

Les différentes espèces

De nombreuses espèces et variétés différentes existent et sont cultivées dans les jardins ou sous serres chauffan- tes. Originaire d’Europe, il en existe pas moins de 60 espèces. Certaines ne sont pas adaptées à notre climat mais d’autres variétés hybrides sont assez rustiques pour supporter nos hivers rigoureux et nous offrent un large choix de couleurs !

En voici quelques exemples :

Le Nymphea candida (blanc) / Le Nymphea caerulea (bleu) / Le Nyphar lutea (jaune) / Le Nymphea froebelli (bordeau).



Plantation, conseils et entretien


La plantation des nénuphars se fait de la mi-mars à la mi-septembre. Les nénuphars aiment l’eau et les sols argileux et pauvres. Une terre trop riche favorise la formation du feuillage au détriment de la floraison.

Planter la partie inférieure de la plante dans un panier préalablement recouvert d’une toile de jute, puis remplir de terreau argileux avant de finir par une couche de gravier. Cette dernière couche évite que les poissons ne fouillent dans la terre et abiment les racines très fragiles du nénuphar. Attention à ne pas enterrer le bourgeon terminal.

Pour finir, immerger le panier dans votre bassin à la profondeur adéquate selon la variété du nénuphar (généralement entre 60cm et 150cm). Planter le nénuphar dans un endroit ensoleillé du bassin car cette plante a besoin de beaucoup de soleil. Plus le temps est ensoleillé, plus les nénuphars seront beaux et fleuriront en abondance. Pour une bonne croissance, on peut compléter l’eau du bassin avec des minéraux. Il est possible d’opter pour un grand récipient pour la plantation, notamment si l’on dispose d’une terrasse. Certaines variétés naines ne demandent que 40 cm de profondeur (nénuphars pygmaea x helvola et Chrysantha).


Site source : jardindetente. com

Concernant l’entretien des nénuphars, peu de soins sont nécessaires à leur épanouissement. À travers les années, veillez cependant à ce que la plante n’envahissent pas entièrement le bassin, notamment durant l’été. La surface couverte ne doit pas dé- passer les 2/3 du bassin. Dans ce cas, supprimer quelques feuilles au sécateur. Il est également possible de diviser la souche pour n’en garder qu’une et replanter la seconde ailleurs si l’on dispose de la place nécéssaire. En Automne, taillez légèrement les plantes et enlevez les feuilles jaunies avant qu’elles ne pourrissent et n’altèrent la qualité de l’eau. Pendant l’hiver, la souche du nénuphar reste sur place et hiverne sous l’eau pour repousser au printemps suivant.


Article rédigé par Charlotte Tardy, en formation à l'École Florale en CAP 1 an.

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout